Comment investir dans l'immobilier locatif ?

Immobilier locatif
Image Comment investir dans l'immobilier locatif ?

D'après une étude de la banque de données Clameur, le nombre de contrats de bail conclus en France a augmenté de 8,9 % en 2016. Ce taux démontre l'accroissement de l'investissement locatif. Alors, comment faire pour investir dans l'immobilier locatif ?

Établir les priorités

Pour le premier investissement locatif, la première étape commence par la détermination des objectifs. Pour ce faire, l'investisseur s'informe de toutes les possibilités à sa disposition (type de logement, marché locatif, choix de financement…). Ensuite, l'épargnant repère l'emplacement du bien immobilier. D'ailleurs, la sélection de l'emplacement se base sur les critères de choix du logement (réputation du quartier, sécurité, accès aux commodités du quotidien…). Évidemment, la rentabilité repose en partie sur cette sélection.

De plus, les surfaces de l'habitation doivent faire l'objet d'une étude approfondie. D'ailleurs, le choix des locataires s'appuie entièrement sur l'espace du domicile. En effet, les familles prisent davantage les logements spacieux, mais les étudiants préfèrent les pièces étroites. Le futur propriétaire choisit également le dispositif de défiscalisation le plus adapté au bien. En effet, si l'habitation située dans une grande agglomération est labellisée BBC, l'investisseur profite d'un avantage fiscal (loi Pinel).

Financer l'acquisition

Pour un investissement locatif, l'acquéreur a la possibilité d'engager un placement par ses propres moyens, dans son épargne. D'ailleurs, cette somme représente 10 à 20 % du coût total de l'investissement. Dans ce cas, les organismes financiers proposent des offres ajustées à sa situation financière. Ainsi, l'épargnant n'emprunte qu'une partie de la somme totale et par conséquent, minimise ses endettements. Du reste, l'emprunt bancaire reste une nécessité, même si l'investisseur dispose de la totalité de la somme, en raison de l'imposition des loyers.

À défaut d'apport personnel, le futur propriétaire a toujours la possibilité de recourir au prêt bancaire. Effectivement, l'emprunt valorise davantage le capital. De plus, l'emprunteur bénéficie de l'effet levier de crédit. Il s'agit du recours à l'endettement pour accroître la capacité d'investissement dans l'immobilier, endettement qui sera par la suite récupéré dans le loyer. De surcroît, dans le cadre d'un prêt immobilier, l'emprunteur et sa famille profitent de la garantie décès invalidité afin de couvrir les risques d'incapacité à rembourser les dettes.

Mettre en location

Après le choix du mode de financement, la prochaine étape consiste à conclure l'achat immobilier pour concrétiser l'acquisition. Pour ce faire, l'investisseur signe un acte de vente chez le notaire et devient par conséquent le nouveau propriétaire du bien immobilier locatif. Suite à cette finalisation, l'ultime démarche parle de la mise en location. Dans ce cas, les organismes de gestion locative semblent indispensables pour la promotion du logement et la recherche de locataire.

En vue d'optimiser son rendement, l'épargnant a la possibilité de solliciter l'aide d'un expert en immobilier tout au long des processus d'acquisition. En effet, ces professionnels servent de guide de référence et d'assistant pour l'investisseur. Justement, Frédéric Hottinger figure entre autres parmi les experts en investissement immobilier qui propose ses services au profit des épargnants. Comme Frédéric Hottinger, les conseillers encadrent activement leur client depuis la recherche de logement jusqu'à sa mise en location.